L’ESAT Les Alençons : inclusion des personnes en situation de handicap et ouverture au milieu ordinaire. Une action centrée sur l’Humain.

Rencontre avec Romy Faignaert, Directrice adjointe

Romy, l’action de l’équipe de l’ESAT Les Alençons est tournée vers le développement de solutions pour proposer aux personnes en situation de handicap des contacts variés avec le monde ordinaire.  Avec une volonté à travers l’action de sensibiliser à la question du handicap, de s’ouvrir à la rencontre d’univers différents. Nous en reparlerons mais vous êtes vous-même issue d’un tout autre secteur d’activité, et vous avez fait le choix d’une reconversion pour vous investir plus encore dans la relation humaine.

Quelles sont les activités de l’ESAT Les Alençons ?

« Etablissement et service d’aide par le travail, l’ESAT Les Alençons accueille 90 travailleurs en situation de handicap.  Plus de 90% d’entre eux sont en contact avec le milieu ordinaire grâce à nos différentes activités : nettoyage de véhicules, atelier pressing et repassage, entretien d’espaces verts, atelier de menuiserie, restauration collective. Notre mission est l’insertion sociale et professionnelle des adultes en situation de handicap. Nous cherchons à favoriser dès que possible l’inclusion en milieu ordinaire notamment en s’approchant le plus possible des conditions de travail de ce dernier, le milieu ordinaire n’étant accessible qu’à certains travailleurs. » 

Vous diversifiez votre offre de service dans l’objectif d’améliorer les conditions de travail des travailleurs en situation de handicap et de développer votre activité ? 

« En effet, l’année dernière, nous avons construit un nouveau bâtiment, financé par le syndicat intercommunal des Alençons, dédié à notre activité pressing et repassage. Nous avons investi dans de nouveaux équipements. Notre premier objectif était de donner du confort et d’améliorer les conditions de travail des équipes. En effet, la superficie des locaux a quadruplé ce qui nous a permis de diversifier notre offre de service pressing auprès des particuliers et des professionnels propriétaires de gîtes pour l’entretien du linge de maison (draps, couettes, nappes…). Actuellement, nous construisons un espace séminaire. Il comprendra deux salles d’une capacité de 100 personnes entièrement modulables et équipées (vidéoprojecteur, tableau numérique, wifi) pour une utilisation mixant présentiel et distanciel.  Avec ce nouvel investissement, notre objectif est double comme tous les projets que nous portons : répondre aux besoins des travailleurs handicapés vieillissants et diversifier notre activité restauration. Avec cette nouvelle activité, notre ambition est de développer une prestation haut de gamme incluant des services de conciergerie. L’ouverture est prévue pour le printemps prochain ! »

Vous cherchez également à développer l’inclusion, à proposer à vos travailleurs toujours plus de contact avec le monde ordinaire de l’entreprise.

« Par exemple, nos équipes de restauration sont détachées dans plusieurs cantines scolaires. Elles travaillent en production avec les équipes communales en place. Nos équipes d’espaces verts sont constamment sur des chantiers extérieurs. 

En ce qui concerne l’activité repassage – pressing, nous parlons d’inclusion inversée. En effet, tout comme pour la future salle de séminaires, l’objectif est d’amener le milieu ordinaire au sein de notre structure. De la même façon, nous accueillons dans nos locaux de Rivery les équipes de la concession automobile Audi Premium Picardie. Une partie de leurs salariés prépare des véhicules au quotidien dans des locaux qu’ils partagent avec nos équipes. C’est une expérience très enrichissante tant pour les travailleurs de l’ESAT que pour les salariés de la concession. Ainsi, le monde de l’entreprise entre au sein de l’ESAT, ce qui permet de montrer une autre image du handicap, celle de la montée en compétence et de la qualité de travail des personnes accueillies en ESAT.

Pour les personnes qui ont l’envie et les capacités d’aller vers le milieu ordinaire, nous avons des solutions de mise à disposition dans les entreprises. Sur ce sujet, nous travaillons en partenariat avec plusieurs entreprises locales : Terspective, Leroy Merlin, Gueudet, etc…   C’est particulièrement motivant pour les travailleurs, nous pouvons leur offrir de nouvelles perspectives professionnelles. La relation avec les entreprises partenaires est très importante. Nous leur offrons des solutions clés en main pour accompagner les travailleurs en entreprise, sans oublier d’accompagner l’entreprise elle-même. »

Vos pratiques de recrutement sont aussi ouvertes à des profils variés issus d’autres secteurs d’activités ? Vous êtes attentifs aux qualités humaines et aux soft skills ? 

« Dernièrement, nous avons recruté des encadrants techniques en restauration. Idéalement, ils ont une expérience en restauration et surtout une très forte sensibilité humaine envers le handicap. Après, l’encadrement est avant tout un travail d’équipe. Les nouveaux embauchés sont toujours suivis par un tuteur, éducateur spécialisé, qui travaille avec eux sur l’accompagnement social et la distance professionnelle, tous deux essentiels à un accompagnement de qualité. Les encadrants techniques ne sont donc jamais seuls. C’est un métier qui nécessite des qualités humaines essentielles. Il faut aimer les autres, aimer le contact, vouloir transmettre, savoir se remettre en question. Finalement, le futur encadrant technique ne peut avoir qu’une courte expérience en cuisine si elle est associée à une très forte envie de s’investir dans la relation humaine. L’essentiel, c’est la motivation et les soft skills : se préoccuper de l’autre, être attentif, à l’écoute. Ensuite nous les formons à la question du handicap et à l’accompagnement de nos différents publics. »

Pour en savoir plus :

https://www.sanitaire-social.com/fiche/esat-les-alencons-camon-80450/80-57802