Ergothérapeute : un métier accessible en reconversion. Le témoignage de Dimitri JOZWICKI, Sportif de Haut Niveau Handisport, Ambassadeur We Change Up

« Contribuer à changer des vies me motive ! » Dimitri

Je suis diplômé en ergothérapie depuis juin 2019. Dans le même temps, je poursuis ma carrière de Sportif Haut Niveau Handipsort.

Un ergothérapeute est un professionnel de santé engagé dans la promotion de la santé et du bien-être des personnes au travers leur occupation. Nous soutenons les personnes dans la réalisation des activités qu’elles souhaitent faire ou qu’elles doivent faire en intervenant sur les composantes de l’individu, de l’activité ou de l’environnement physique ou social. Un ergothérapeute peut travailler en pédiatrie, en gériatrie, en milieu psychiatrique, en milieu carcéral, dans des centres de rééducation, chez des distributeurs de matériel médical. Le champ d’action est large car sa palette de compétences l’est aussi. Ensuite selon son orientation et le milieu dans lequel il travaille, il développe plus ou moins certaines couleurs de cette palette.  Mon cas est un peu particulier. Mes compétences d’ergothérapeute m’ont permis d’être recruté en tant que Chargé des Conditions de Vie au Travail en entreprise. Pour faire simple, le but de l’ergothérapeute est d’aider toute personne en situation de handicap ou non avec une perte d’autonomie. Un  métier centré sur le patient pour lui offrir de développer ses capacités pour assurer ses activités quotidiennes personnelles et professionnelles. 

C’est un métier tourné vers l’humain, qui nécessite de l’empathie, une très bonne écoute. Il faut aimer donner des conseils, savoir rassurer lors la prise en charge, orienter vers le bon professionnel médecin, psychologue ou autre… C’est un métier qui nécessite d’être créatif.  A chaque situation, un problème différent et une solution différente. Il n’y a pas de routine, les journées ne se ressemblent pas. Pas de train-train quotidien !

Aujourd’hui, je m’éclate dans mon métier ! Je me lève le matin rempli d’énergie ! Je ne pars jamais travailler à reculons. L’épanouissement professionnel est essentiel pour moi. Mes parents m’ont toujours dit, si tu ne veux pas aller travailler à reculons, fais un métier que tu aimes et travailles pour ça. Cela a pris du sens très tôt pour moi. Je remercie mes parents de m’avoir offert ce chemin. Ils n’ont jamais décidé à ma place. Ils ont créé les conditions pour que je fasse des choix de cœur.

Le plus beau dans mon métier : c’est le merci du patient ! C’est un métier gratifiant. Je vois l’impact direct de mon travail. Quand je suis allé voir mon ergothérapeute pour lui annoncer que j’avais eu mon concours. Elle était vraiment heureuse pour moi. Si j’ai réussi, c’est aussi grâce à elle. Elle m’a aidé à franchir des obstacles depuis ma jeunesse…elle a changé des vies ! 

« Actuellement, vous êtes Chargé des Conditions de Vie au Travail au sein d’une Direction des Ressources Humaines. Et toujours investi dans votre carrière sportive !  Comment menez-vous cette double carrière ? »

Je travaille à la Direction Régionale Hauts de France de Pôle Emploi. Je suis chargé des conditions de vie au de travail, en charge des questions du handicap et de  l’adaptation des postes de travail. Comme ergothérapeute, je n’aurais jamais imaginé travailler dans ce type d’organisation ! J’ai été embauché dans le cadre d’une convention d’insertion professionnelle, contrat qui permet à un sportif de haut niveau de bénéficier d’aménagements pour poursuivre sa préparation et d’avoir un emploi rémunéré. Une véritable opportunité ! J’ai été repéré grâce à mes performances sportives par un réseau de sportifs  de haut niveau expérimentés qui facilitent notamment les contacts avec le monde de l’entreprise ! Avec ce réseau, j’ai eu l’occasion de rencontrer des  grands sportifs avec des étoiles dans les yeux : Laurent BLANC, Thomas COVIL, Tony ESTANGUET….Une belle leçon sportive pour moi, j’ai encore beaucoup à donner !!! 

J’avais vraiment envie de pouvoir m’épanouir professionnellement et de poursuivre ma carrière sportive dans un engagement total ! Mon diplôme en ergothérapie, mon engagement pour l’inclusion des personnes en situation de handicap ont facilité mon insertion professionnelle.

« Dimitri, un ergothérapeute peut aussi exercer son métier en entreprise ? »

Oui, j’en suis la preuve 😉 ! Je découvre un monde différent du secteur du soin. Cette expérience est extrêmement enrichissante. Je m’adapte comme je l’ai toujours fait ! J’essaie d’apporter mes compétences en ergothérapie. Intégrer l’équipe des Ressources Humaines m’a tout suite attiré. Aujourd’hui, je travaille pour améliorer les conditions de travail des salariés en situation de handicap ou non. Je mène des études ergonomiques dans les agences en fonction de besoins. Et j’interviens pour des accompagnements individuels. Je n’étais pas préparé au métier d’ergonome, mes bases professionnelles ne sont pas celles de mes collègues ergonomes. Au début, c’est frustrant. En fait, j’apporte d’autres compétences, un autre regard notamment sur les appareillages pour augmenter le confort individuel des personnes.

Une des qualités de l’ergothérapeute, c’est la capacité à s’adapter. Je suis toujours surpris car d’une personne à un autre avec la même pathologie, les solutions peuvent être différentes. 

Je mets à profit de l’équipe mes compétences d’ergothérapeute. Cette expérience questionne ma pratique professionnelle privilégiant l’humain, l’entraide, la recherche des meilleures solutions et de l’efficacité pour l’agent. Je ne suis jamais dans l’injonction mais dans l’écoute des besoins du malade pour lui permettre de réaliser ses activités en toute autonomie. Au début de la prise en charge, j’évalue avec l’agent les tâches prioritaires. Puis je propose un plan d’action et des solutions. Je ne me positionne jamais en sachant. C’est toujours un travail collaboratif et très souvent pluridisciplinaire.

Ma pratique d’ergothérapeute ancrée dans une approche individuelle percute les pratiques RH intégrant une approche plus collective par processus. Cela m’a obligé à prendre du recul. J’ai compris que la prise en charge serait différente. Néanmoins j’ai impulsé des changements pas à pas. Nous travaillons sur des prises en charge sur mesure des personnes en situation de handicap en collaboration avec une assistante sociale. Je me rends plus sur le terrain à l’écoute des besoins, des retours sur les bénéfices ou pas des aménagements proposés. Les équipes apprécient le lien, les échanges, l’écoute. Et au sein du service Santé au Travail, j’ai une collègue avec une formation en ergonomie et en psychologie du travail. Nous sommes complémentaires. Nous menons ensemble des études ergonomiques complètes sur le terrain. C’est très enrichissant !

« Si vous avez un fort intérêt pour l’humain, un métier accessible aux personnes en reconversion ! » 🙌

C’est un métier très complet et encore mal connu. Un métier d’avenir car la population est vieillissante. Et il faudra du personnel pour accompagner le grand âge. Une voie pour se reconvertir !  Il y a beaucoup à faire. 

Si vous envisagez de vous reconvertir avec un fort intérêt pour l’humain, le paramédical, le soin, foncez vers l’ergothérapie ! C’est un métier passionnant. Si vous aimez l’environnement commercial, vous pouvez également travailler chez des distributeurs de matériel médical. Trouver le meilleur matériel en fonction du budget, de l’environnement de la personne, de ses activités quotidiennes….c’est comme un jeu de construction ! Si vous avez une expérience de l’entreprise, vous pouvez travailler comme moi sur les problématiques d’inclusion, de qualité de vie au travail ! 

« Quel est le parcours de formation pour se reconvertir dans ce métier ? »

Les formations sont accessibles aux personnes en reconversion.

✴️ Dans les Instituts de Formation en Ergothérapie, des places sont réservées pour les personnes en reconversion. La formation est accessible directement sur dossier sans passer de concours. Dans ma promotion à l’institut de Nancy, il y avait plusieurs personnes en reconversion qui sont aujourd’hui diplômées ! Alors, n’hésitez pas à vous renseigner.

✴️ Des places sont aussi réservées pour les sportifs de haut niveau en reconversion.

Merci Dimitri pour ce partage d’expérience !