Après une belle carrière dans les Ressources Humaines, Hélène crée KALOS PARIS, une marque de linge de famille en lin français.

Marie-Pierre CRUBLET, Fondatrice de We Change Up, : « Hélène, racontez-nous, comment est née l’envie de changer de métier, de vous lancer dans la création d’entreprise ? » 

Hélène DIOUF DEMEULENAERE : « Je suis née et j’ai grandi au Sénégal. A 19 ans, je quitte le cocon familial et j’arrive en France, seule, pour mes études universitaires. J’ai eu l’opportunité d’étudier et de valider un double diplôme en France et en Allemagne. Je me suis nourrie de belles rencontres internationales. Diplômée, j’ai travaillé 10 ans dans les Ressources Humaines avec une dernière expérience dans le secteur du luxe.  

Je cherchais à changer de voie depuis près d’un an. Je voulais me rapprocher du produit, toucher la matière…

Mon congé parental a été un moment de réflexion. Et un déclic…le retour à la passion familiale avec le textile. Ma mère m’a transmis le goût de l’artisanat, de la création textile, du tissage, des belles matières. Je débordais d’idées, d’énergie, d’envie de créer ! » 

MPC : « Vous décidez de vous lancer dans le secteur du textile  avec à cœur d’inscrire votre projet dans une économie positive et durable ? Quels choix faites-vous  ? » 

H D-D « Le textile est une industrie polluante. J’ai donc cherché une alternative durable dans le choix de la matière et de la confection. Je voulais que mon projet porte des valeurs durables et responsables. Dans mes recherches, je suis tombée sur le lin. C’est une matière agréable et respirante que nous aimons porter au Sénégal. Mais j’ignorais que j’habitais, maintenant,  dans l’une des 1ères régions productrices de lin les Hauts de France et la Normandie. Je découvre à côté de chez moi un écosystème, une culture de proximité et un savoir-faire qui se transmet en famille.

Pour ma 1ère collection, j’ai choisi un lin tissé dans le Nord. Toutes les étapes de transformation de ce lin sont réalisées en France sauf la filature qui est actuellement faite en Pologne. Mais la situation évolue ! Les acteurs de la filière se mobilisent pour réintégrer des filatures en France. 

Je suis tombée amoureuse de cette fibre : le lin est une fibre textile vertueuse, éthique, locale et responsable ! Ma route est tracée ! Je rencontre des artisans qui acceptent de produire des petites séries. Et je crée la marque Kalos Paris, une ligne de linge de famille en lin français.

Vous pouvez découvrir cette 1ère collection sur mon site internet www.kalos-paris.com, une collection d’intemporels pour bébés : trousseau de naissance, parures de lit, linge de bain, gigoteuses. »

MPC : « Comment concrétisez-vous ce projet  ? »

H D-D : « J’ai pris le temps de travailler la vision, les valeurs de mon projet. Ensuite, je suis allée à la rencontre des acteurs du secteur pour confronter mon projet, l’évaluer et l’ajuster. 

J’ai suivi un parcours de formation à la création d’entreprise avec la CCI de l’Oise. Et surtout, j’apprends énormément sur le terrain au contact des professionnels. Cette expérience est primordiale pour appréhender le métier, travailler en proximité avec les artisans et gagner en réactivité et en fluidité au niveau des échanges. 

Je suis aussi très soutenue par mon entourage familial. La création d’une entreprise, c’est une aventure qui impacte la famille…notamment en terme de disponibilité. »

MPC : « Selon vous, quelles sont les compétences humaines ou soft skills déterminantes pour se lancer dans la création d’entreprise ? » 

H D-D : « On s’ouvre à un nouveau monde, à un nouvel univers professionnel. Selon moi, il faut être curieux et savoir écouter pour découvrir rapidement ce nouveau monde : quels sont les principaux acteurs?, Quelles nouvelles pratiques professionnelles dois-je adopter pour atteindre mes objectifs ?, Comment me construire un nouveau réseau professionnel ?…

  • OSER, oser entreprendre, oser ouvrir de nouvelles portes, oser questionner.
  • Avoir une soif d’apprendre.
  • Etre agile. 
  • Avoir le courage de faire bouger les lignes.
  • Bien s’entourer, c’est primordial.
  • Se faire confiance pour mobiliser ses ressources et aller de l’avant». 

MPC : « Aujourd’hui, comment vivez-vous cette nouvelle aventure professionnelle ? » 

H D-D : « Je suis ravie ! J’y trouve une forme d’épanouissement professionnel. Je peux cultiver mes valeurs à travers mon entreprise, cela fait sens et me donne de l’énergie au quotidien.

Et je m’enrichis de tous les contacts humains dans des champs variés. Je découvre des métiers et un nouvel écosystème. Je craignais en quittant les métiers des ressources humaines de ne plus avoir le côté « richesse humaine ». C’est l’inverse. La création d’entreprise, c’est une aventure humaine.

Je suis très heureuse de développer des produits durables, locaux et à contribuer à préserver des savoir-faire artisanaux. Des valeurs qui sont plus que jamais d’actualité». 

MPC « Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaite se lancer ? » 

  • Oser.
  • Si nous ressentons le besoin de se lancer, nous avons en nous une petite graine…il faut juste la travailler, la challenger, la faire éclore.
  • Parler de son projet pour être nourri, challengé.
  • Bien s’entourer et créer un réseau autour de son projet.
  • Rester focus sur sa vision, ses valeurs, ses objectifs.

Un grand merci Hélène pour le partage de votre expérience de la création d’une très belle marque textile. A découvrir sur www.kalos-paris.com.

Vous voulez accompagner le développement de Kalos Paris, une campagne de financement participatif  est ouverte jusqu’au 30 septembre sur Tudigo. Pour chaque contribution, nous proposons, en contrepartie, une sélection de linge de lit enfant et adulte en précommandes.

https://www.tudigo.co/don/kalos-paris-maison-francaise-de-linge-de-maison-en-lin